Le développement du Cameroun passe par les Nouvelles Technologies - YOU

Le développement du Cameroun passe par les Nouvelles Technologies - YOU

Le parcours d'un expert en économie à l'échelon international

Le cursus de René Mbayen (leparisien.fr/actu/2014/07/24/le-developpement-du-cameroun-passe-par-les-nouvelles-technologies-23617.html) en économie à Paris est couronné par la réussite d'un diplôme de licence. La formation universitaire de l'économiste se poursuit en France. C'est au Cameroun que René Mbayen est né. Il a suivi ses études secondaires à Yaoundé.

René Mbayen a été embauché comme contrôleur budgétaire auprès de Honeywell Bull. À la fin des années 60, il est stagiaire dans des banques comme le Crédit du Nord. De grands groupes français donnent la possibilité au jeune économiste d'effectuer des stages parallèlement à ses études. Auprès de la Société Nationale d'Investissement, René Mbayen occupe d'abord la fonction de sous-directeur, ensuite celle de Directeur des Études et des Opérations et enfin celle de Directeur des Opérations et du Contrôle.

L’activité de l'entreprise dirigée par René Mbayen est le transport et le négoce de produits pétroliers. René Mbayen dirige GULFIN depuis son siège qui se situe au Centre des Affaires Maritimes de Douala. Les stations-service GULFIN fournissent les produits pétroliers de la marque.

René Mbayen, l'entrepreneur qui défend les atouts du Cameroun

Étant donné que les nouvelles technologies sont au centre de la création d'emplois, René Mbayen soutient les sociétés locales qui investissent dans ce domaine. D'après René Mbayen, le secteur touristique peut être un facteur de croissance économique pour le Cameroun. Depuis de nombreuses années, le Cameroun enregistre une bonne croissance.

La CAMSHIP prend le nom de Consignation et Logistique du Golfe de Guinée SA en 1997. En 1981, René Mbayen devient directeur général adjoint de la Cameroon Shipping Lines SA. Il devient vite directeur général de la CAMSHIP. Lors de la privatisation de la Cameroon Shipping Lines SA en 1991, René Mbayen est maintenu à son poste par les actionnaires.